Quelles procédures pour obtenir une carte verte pour les USA ?

Si vous souhaitez vous installer aux Etats-Unis pour y vivre, vous n’êtes pas sans savoir qu’il vous faudra pour cela bien plus qu’un ESTA ou même un visa puisque vous devrez au préalable obtenir la fameuse carte verte ou green card, qui est la seule autorisation officielle de résidence dans ce pays. Il existe différentes façons d’obtenir cette carte verte et nous allons vous les détailler au travers de cet article.  

Participer à la loterie "Carte Verte"
Site non affilié au gouvernement américain, possibilité d'effectuer vos démarches sans frais supplémentaires sur le site officiel

L’obtention de la carte verte par l’immigration familiale :

Ce n’est pas sans raison si nous abordons en premier lieu l’immigration familiale comme moyen d’obtenir la carte verte. En effet, aux Etats-Unis, plus d’un million d’immigrés par an sont issus de cette méthode d’immigration.

On peut cependant regrouper ce type d’immigration en différentes catégories dont voici le détail :

Les demandeurs ayant une famille immédiate de citoyens américains : Cela concerne notamment les époux et les épouses de citoyens américains, les enfants célibataires de moins de 21 ans de citoyens américains et les parents biologiques de citoyens américains. Ici l’immigration par regroupement familial n’est limitée par aucun quota et le processus se fait de manière immédiate c’est-à-dire avec un délai de 6 mois à un an pour obtenir la carte verte.

Les demandeurs de familles de citoyens américains autres concernent les enfants de citoyens de plus de 21 ans, les enfants mariés de citoyens et les frères ou sœurs de citoyens américains. Ici, un quota annuel est appliqué ce qui entraine un délai d’attente moyen compris entre 7 et 22 ans par demande, selon le lien de parenté et le pays pour obtenir une carte verte.

Les demandeurs ayant de la famille en tant que résidents permanents des USA représentent une autre catégorie comprenant notamment les époux et épouses, enfants célibataires de moins de 21 ans et enfant de plus de 21 ans.  Là encore un quota est appliqué chaque année ce qui entraine un temps d’attente de 5 à 22 ans pour recevoir cette carte verte selon la nature du lien de parenté et le pays d’origine.

 

L’obtention de la carte verte par l’immigration du travail :

Il est également possible d’obtenir une carte verte pour s’installer aux USA par le biais du travail. En effet, dans le cadre de cette procédure, c’est l’employeur américain qui est en mesure de sponsoriser un futur employé dans le but de le faire travailler pour lui. Mais dans un premier temps, il faudra déterminer la catégorie dans laquelle le futur employé va être catégorisé. Il y en a 5 au total à savoir :

Les étrangers présentant un talent exceptionnel dans le domaine des arts, des sciences, du sport ou dans les affaires. Les professeurs et les chercheurs distingués et les cadres et exécutifs internationaux. Pour cette catégorie, un quota de 40 000 cartes vertes annuelles est fixé par l’Etat américain. Mais il est rare que ces 40 000 cartes soient bel et bien délivrées chaque année étant donné que peu de demandeurs remplissent ces conditions.

Viennent ensuite les étrangers ayant une maîtrise ou un doctorat et qui présentent des talents exceptionnels mais pas au même niveau que ceux de la première catégorie. Ici, il sera nécessaire de présenter une offre d’emploi et que l’employeur passe par le processus de certification laborale que nous vous expliquerons ci-après. Un quota est également appliqué à cette catégorie avec 40 000 cartes vertes par an et celui-ci peut parfois être atteint.

On trouve ensuite les travailleurs qualifiés, c’est-à-dire des travailleurs qui vont occuper un poste nécessitant au moins deux ans d’expérience professionnelle selon le département du travail américain. Cela concerne également les travailleurs allant occuper un poste nécessitant un diplôme de licence et les travailleurs non-qualifiés. Là encore, 40 000 cartes verts sont octroyées chaque année auxquelles viennent s’ajouter les cartes vertes qui n’ont pas été utilisées pour les autres catégories.

Quelle que soit la catégorie de travailleur à laquelle vous appartenez, il vous faudra compter entre 4 et 5 ans avant d’obtenir cette fameuse carte verte et de pouvoir immigrer aux Etats-Unis pour y travailler.

Dans cette catégorie, on trouve également des travailleurs non-qualifiés mais, dans ce cas, le nombre de cartes vertes est limité à 10 000 par an et le temps d’attente moyen pour en obtenir une est en moyenne de 8 années.

Il est à noter que certains emplois très spécifiques comme les infirmiers, les physiothérapeutes ou encore les bergers de moutons sont dispensés de suivre la procédure de certification par l’UDSOL.

Toujours dans le cadre de cette immigration de travail, on trouve aussi les immigrants spéciaux, c’est-à-dire les employés du gouvernement américain étrangers comme le personnel des ambassades américaines dans d’autres pays, les veufs ou veuves de citoyens américains et les travailleurs religieux qui bénéficient d’un quota de 10 000 cartes vertes par an.

Enfin, on trouve également la catégorie des investisseurs, plus rares et qui doivent investir au moins 500 000 $ aux USA dans le but d’y créer de l’emploi afin d’obtenir cette carte verte.

 

Quelle procédure suivre pour obtenir une carte verte par le travail ?

Nous allons nous intéresser d’un peu plus près à la procédure à suivre pour obtenir une carte verte par le biais du travail aux USA. Voici comment procéder.

Tout d’abord, c’est à l’employeur de passer par le département du travail américain pour y déposer un dossier. Cela peut se faire électroniquement. Il doit notamment ici attester qu’il n’est pas parvenu à trouver pendant trois mois des employés qualifiés pour le poste à pourvoir parmi les citoyens américains avec une annonce dans le journal local et une annonce auprès de l’agence pour l’emploi. Le département du travail envoie alors généralement une réponse sous un délai de 4 jours à 6 mois. Une fois que l’employeur a reçu ce certificat d’avis favorable, il doit déposer un dossier au US Citizenship and immigration services, soit l’administration de l’immigration et qui inclus les éléments suivants :

  • La certification USDOL
  • Les documents d’identité du travailleur immigrant.
  • Les preuves que l’employeur dispose de ressources suffisantes pour rémunérer le salarié comme une déclaration d’impôts.

La réponse à cette demande prend en général entre trois semaines et un an. Si des cartes verts sont disponibles pour la catégorie concernée au moment de la soumission du dossier, le candidat peut soumettre de son côté son dossier de demande de résidence permanente en incluant la pétition de l’employeur et la certification de USDOL.

Dans le cas où aucune carte verte n’est disponible lors de la soumission de la pétition par l’employeur, le futur travailleur devra attendre que le USCIS approuve la pétition de l’employeur et que des cartes vertes soient disponibles dans le but de poursuivre la procédure de demande de carte verte.

Notons ici qu’il est rare que les autorités locales passent par ce processus pour embaucher un immigré à part en dernier ressort et pour des postes très spécifiques comme les ingénieurs, les médecins légistes ou infirmiers pour les postes de santé publique voire les interprètes.

 

La célèbre loterie pour gagner une carte verte :

Une autre méthode dont vous avez peut-être entendu parler et qui est sans doute la plus surprenantes est celle de la loterie des cartes vertes. Cette loterie met en effet en jeu chaque année 50 000 cartes vertes par an pour les heureux gagnants. Cependant, tout le monde ne peut pas prétendre à tenter sa chance à cette loterie puisqu’il faut au préalable remplir différentes conditions.

Premièrement, vous devez être un citoyen d’un pays qui envoie au moins 40 000 émigrants vers les Etats-Unis chaque année. Il est également nécessaire d’être majeur et donc d’avoir plus de 18 ans.

Il est également nécessaire d’avoir le bac ou au minimum deux années d’expérience professionnelle dans un poste nécessitant 2 ans d’expérience.

Chaque année, ce sont environ 5 à 7 millions de candidats à l’immigration qui envoient une demande de participation à cette loterie. Chaque année, le département d’Etat des Etats-Unis publie un livret d’instructions sur son site en indiquant la procédure à suivre pour participer ainsi que les dates légales de dépôt des dossiers. La demande se fait ici par le biais d’un formulaire en ligne et donc de manière électronique.

Comme vous le constaterez si vous tentez votre chance, le formulaire est assez simple à remplir et la procédure rapide. Les gagnants sont tirés au sort par ordinateur par le département d’Etat. Le premier tirage sélectionne 100 000 gagnants étant donné que de nombreux participants ont entre-temps changé d’avis et ne souhaitent plus immigrer ou encore ont changé d’adresse et ne peuvent plus être joignables. Finalement, seuls 60 000 de ces gagnants répondent dans les temps à cette notification et 10 000 sont donc éliminés. Pour être tiré au sort, il est nécessaire que le numéro de gagnant soit donc inférieur au numéro limite indiqué sur le bulletin des visas qui est publié chaque mois par le Département d’Etat. Bien entendu, il existe également des quotas par pays ou région du monde. En ce qui concerne l’Europe, il est préférable que votre numéro soit inférieur à 23 000 pour avoir une chance de gagner et si vous êtes ukrainien, ce numéro doit être inférieur à 13 000. Environ 2 000 français ont la chance de recevoir une carte verte par ce biais chaque année. Les résultats en chiffre sont publiés en ligne chaque année sur le site officiel.

Vous devez également y vérifier les périodes et dates limites d’inscription. La réponse de l’immigration est donnée aux candidats en moyenne un an au maximum après le dépôt du dossier de candidature. Si vous faites partie des chanceux, votre carte verte doit être émise avant le début de l’année fiscale suivante.

 

Les autres moyens plus rares d’obtenir une carte verte pour les Etats-Unis :

Comme nous l’avons vu au travers de cet article, il existe différentes méthodes pour obtenir une carte verte afin de vous installer de manière temporaire ou définitive aux Etats-Unis. Mais nous vous avons bien entendu parlé ici en priorité des situations les plus courantes des demandeurs. Voici les cas les plus rares d’immigrants pouvant obtenir une carte verte.

Tout d’abord, on doit ici considérer les asiles qui concernent les étrangers arrivant sur le territoire américain et demandant le droit d’asile. Bien entendu et si vous êtes de nationalité française, vous avez peu de chance d’obtenir cet asile. Statistiquement parlant, il est intéressant de noter que chaque année, entre 20 et 40% des demandes d’asiles donnent droit à une acceptation de la part des autorités américaines ce qui est en soi un chiffre relativement important comparativement à d’autres pays du monde.

Les réfugiés pouvant rester aux Etats-Unis doivent être reconnus comme tels par le Haut-Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies ou UNHCR et doivent avoir fait une demande dans le but d’être reçus aux USA.

On trouve aussi parmi ces cas spécifiques les immigrants spéciaux qui concernent notamment des étrangers en passe de témoigner contre des organisations criminelles importantes ou qui ont été directement victimes de certains crimes comme le trafic de personnes. Notons également quelques cas particuliers comme les traducteurs afghans ou irakiens qui ont travaillé pour l’armée américaine dans ces pays.

Les fonctionnaires retraités des institutions internationales comme la Banque Mondiale, l’organisation des Etats Américains ou des Nations Unies peuvent également demander une carte verte et une résidence permanente dans le pays.

Enfin, on citera encore le cas particulier de certains résidents du Salvador, du Nicaragua ou de Cuba voire de certains demandeurs en provenance de l’ex-URSS qui bénéficient d’une procédure spécifique répondant à des critères particuliers et qui s’appelle NACARA.

Comme vous avez pu le constater dans cet article, les méthodes disponibles pour vous permettre d’obtenir une carte verte pour les Etats-Unis sont variées et vont dépendre avant tout de votre situation. De plus, rien ne vous empêche de tenter d’obtenir votre green card par différents moyens simultanément afin d’augmenter vos chances de l’obtenir. Dans tous les cas, pensez à vous inscrire à la loterie annuelle.

Participer à la loterie "Carte Verte"