Simple escale ou transit aux Etats-Unis : Faut-il une autorisation ESTA ?

Note: 3.87 39 votes
Simple escale ou transit aux Etats-Unis : Faut-il une autorisation ESTA ?

Si les voyageurs à destination des Etats-Unis savent parfaitement qu’ils doivent posséder une autorisation ESTA avant leur départ ou un visa officiel, on peut se poser la question de la nécessité de ce document officiel pour un voyage vers une autre destination, mais qui présente une escale sur le sol américain. En effet, il est possible que votre avion passe par les Etats-Unis, pour se recharger en carburant ou pour prendre ou déposer des voyageurs. Pour savoir si vous devez tout de même obtenir une autorisation ESTA avant ce voyage, lisez attentivement les informations suivantes :

 

Une différence importante entre le visa et l’ESTA en ce qui concerne les transits et escales aux USA :

Le système électronique d’autorisation de voyage ESTA a été mis en place en 2009 afin de simplifier les démarches de certains voyageurs souhaitant se rendre aux Etats-Unis sous certaines conditions. Il s’agit d’un programme d’exemption de visa qui s’adresse uniquement aux ressortissants de certains pays membres du dispositif comme la France et qui peuvent ainsi obtenir une autorisation de voyage pour des séjours de moins de 90 jours consécutifs.

Une escale ou un transit durant généralement moins de 90 jours, l’ESTA semble ainsi être la solution à adopter lors de votre prochain voyage. Bien entendu, il est également nécessaire de remplir certaines autres conditions pour y avoir droit dont le fait de posséder un passeport biométrique ou électronique en cours de validité et dont la validité couvre votre date de transfert ou d’escale aux USA.

 

A quels voyageurs s’adresse le dispositif ESTA ?

Comme nous venons de l’expliquer brièvement, le dispositif d’autorisation de voyage électronique ESTA s’adresse à tous les voyageurs qui souhaitent passer sur le sol américain et qui résident dans l’un des 22 pays membres du dispositif.

L’ESTA ne concerne que les séjours de moins de 90 jours soit trois mois sur le sol américain mais aussi les passages les plus courts, même de quelques heures. Il est donc bel et bien nécessaire de posséder un ESTA valide lors d’une escale ou d’un transit aux Etats-Unis. Lorsque vous embarquerez pour un vol vers les Etats-Unis, même si ce vol a une autre destination finale ou que vous devez changer d’avion dans l’aéroport américain pour vous envoler vers un autre pays, la compagnie aérienne avec laquelle vous voyagez vérifiera systématiquement qu’une autorisation ESTA est rattachée à votre passeport.

Il est également important de noter que vous devrez obtenir une autorisation ESTA même si vous ne quittez pas l’aéroport américain dans lequel vous transitez et même si vous ne descendez pas de l’appareil. Le simple fait de vous trouver dans un avion dans un aéroport du pays nécessite une autorisation de séjour. Bien entendu, si vous avez suffisamment de temps entre vos deux vols, cette autorisation ESTA pourra également vous permettre de faire un peu de tourisme en sortant de l’aéroport. En effet, puisque vous avez obtenu une autorisation de séjour, vous pourrez librement vous déplacer aux Etats-Unis grâce à cette autorisation.

 

L’autorisation ESTA est obligatoire même pour une simple escale aux Etats-Unis :

Contrairement à ce que l’on pourrait penser étant donné que lors d’une simple escale, les voyageurs ne sortent pas de l’appareil et ne foulent donc pas le sol américain, de la même manière que lors d’un transit aux Etats-Unis, il vous sera indispensable d’obtenir une autorisation ESTA avant votre voyage.

L’autorisation ESTA concerne en effet toutes les personnes embarquant sur un vol ou un bateau à destination des USA, qu’il s’agisse ou non de leur destination finale. Votre ESTA ne vous sera bien entendu pas demandée par les services de l’immigration américaine puisque vous ne débarquerez pas réellement, mais devra être valide au moment de votre embarquement.

La compagnie avec laquelle vous allez voyager peut en effet vous refuser l’embarquement si vous n’avez pas validé votre autorisation de voyage.

 

Où et comment demander un ESTA pour un transit ou une escale aux USA ?

Maintenant que vous avez compris qu’une autorisation ESTA est obligatoire pour un transit ou une escale aux USA, nous allons vous indiquer comment l’obtenir de manière rapide et simple. Avant de faire votre demande en ligne, pensez à vérifier que vous possédez bien un passeport électronique ou biométrique valide et dont la validité couvre le départ et le retour de votre voyage.

Rendez-vous ensuite sur un site spécialisé comme le nôtre afin d’y accéder à un formulaire de demande d’ESTA en ligne et en français. Pensez à avoir avec vous votre numéro de passeport ainsi qu’une carte bancaire afin de régler les frais de dossier nécessaires à l’envoie et à l’étude de votre demande.

Laissez-vous ensuite guider au travers des différentes étapes en remplissant avec soin et avec honnêteté le formulaire. Vous devez répondre à toutes les questions qui vous y sont posées sans exception et de manière totalement franche.

Une fois le formulaire rempli, il ne vous restera qu’à régler les frais de dossier par carte bancaire sur un serveur sécurisé. La réponse à votre demande vous sera transmise par email à l’adresse que vous aurez indiquée et dans un délai maximum de 72 heures.

Si votre demande d’ESTA est validée, vous n’aurez aucune autre démarche à effectuer puisque votre autorisation sera alors électroniquement rattachée à votre passeport pour une durée de deux ans. Nous vous conseillons cependant de conserver votre numéro de dossier qui pourrait vous être utile si vous avez besoin d’effectuer des modifications dans votre document.

Si votre ESTA est refusé, cela signifie que les Etats-Unis ne vous autorisent pas à transiter par leur territoire. Vous devrez alors changer l’itinéraire de votre voyage ou faire une autre demande.

 

Comment transiter aux Etats-Unis sans ESTA ?

Si, pour une raison quelconque, votre demande d’ESTA a été refusée ou que vous n’avez pas pu la faire, vous devrez tout de même effectuer des démarches administratives pour transiter aux Etats-Unis. Vous pouvez soit refaire cette demande d’ESTA passé un délai de 10 jours après votre première demande, ou le cas échéant, faire une demande de visa sur le site du consulat américain en France.

 

Peut-on utiliser un ESTA précédemment obtenu ?

Si vous avez déjà voyagé aux USA, vous avez sans doute déjà obtenu une autorisation ESTA. Si cette dernière a moins de deux ans, vous pourrez la réutiliser pour votre transit aux Etats-Unis. Bien entendu, les informations vous concernant doivent être à jour pour que votre ESTA reste valide pour ce futur voyage.

 

Pour le reste, suivez ces recommandations :

  • Pensez à vous munir de votre numéro de passeport biométrique ou électronique. Il doit s’agir du passeport que vous utiliserez pour votre voyage et qui doit bien entend couvrir la durée totale de votre séjour.
  • Répondez aux questions qui vous sont posées de manière totalement transparente et sincère.
  • Indiquez une adresse email valide pour être sûr de recevoir votre confirmation de la part des autorités américaines.
  • Procédez au paiement des frais de dossier dans l’idéal par carte bancaire pour valider plus rapidement votre demande.
  • Une fois votre demande validée, pensez à conserver votre numéro de dossier qui vous sera utile si vous souhaitez modifier les informations que vous avez saisies ou dans le cas où vous souhaiteriez réutiliser votre ESTA pour d’autres voyages au cours de sa période de validité de deux ans.

Il peut vous paraître gênant de devoir faire une demande d’ESTA pour une simple escale aux Etats-Unis, mais sachez que vous pourrez en effet profiter de cette autorisation de voyage plusieurs fois pendant deux ans.

 

Quelle est la différence entre un ESTA pour séjourner ou pour transiter aux Etats-Unis ?

Si vous effectuez un voyage qui comprend un transit aux Etats-Unis, vous devrez vous procurer une autorisation ESTA. Cette dernière sera en réalité exactement la même que pour un séjour classique. Bien que vous devrez mentionner lors de votre voyage qu’il ne s’agit que d’une escale et indiquer votre destination finale, cette autorisation pourrait vous permettre de rester aux USA pendant 90 jours au maximum.

Cela représente un réel avantage puisque vous pourrez alors utiliser cette même autorisation pour réaliser des voyages aux USA pendant les deux années qui suivront l’obtention de votre autorisation. En effet, votre autorisation de séjour ou de transit sera automatiquement rattachée à votre numéro de passeport pendant cette période. Bien entendu, pour réutiliser votre ESTA, il sera impératif que vous respectiez les conditions de durée du séjour d’un maximum de 3 mois et qu’aucune information importante vous concernant n’ait évolué entre le moment de votre demande et celui de vos voyages.

De la même manière, votre numéro de passeport doit être le même.

 

Quel délai entre le transit de départ et de retour avec l’ESTA ?

Une autre question fréquente que se posent les voyageurs ayant à faire un transit ou une escale aux Etats-Unis concerne le délai maximum autorisé entre le passage à l’aller et le passage au retour sur le sol américain.

En effet, comme nous venons de vous l’expliquer plus haut, une autorisation ESTA ne peut être utilisée que pour les séjours inférieurs à 90 jours. Alors qu’en est-il des séjours de plus de 3 mois dans un autre pays mais nécessitant une escale ou un transit aux USA à l’aller et au retour ?

En réalité, peu importe ici la durée totale de votre voyage car seul le temps passé sur le sol américain est comptabilisé. Ainsi, même s’il s’écoule plus de 90 jours entre votre premier passage dans l’aéroport américain et votre second passage lors de votre vol retour, cela ne posera aucun problème puisque vous serez entre-temps ressorti du territoire.

Sachez également que votre autorisation ESTA sera valable pendant deux ans à compter de son obtention et pourra donc servir à autant de transit, escales ou séjours aux USA que vous le souhaitez durant cette période, sous réserve de respect des conditions préalables de durée de séjour.

 

Peut-on sortir de l’aéroport avec un ESTA lors d’une escale aux Etats-Unis ?

Une autre question que beaucoup de voyageurs se posent lorsque leur voyage effectue une escale plus ou moins longue aux Etats-Unis est la possibilité qu’ils ont de profiter de ce temps pour faire un peu de tourisme. En effet, les escales, contrairement aux transits, sont parfois longues et permettent de profiter un peu du pays avant d’embarquer vers la destination finale de leur voyage.

Sachez en effet que grâce à l’ESTA que vous aurez obtenu pour votre transit, vous pourrez tout à fait sortir de l’aéroport pour visiter un peu les environs. Mais attention ! Il vous faudra tout de même passer par le contrôle aux frontières lors de votre débarquement et avant d’arriver aux portes de sortie de l’aéroport. Cette procédure peut prendre un certain temps et jusqu’à quelques heures lors des moments d’affluence. Prévoyez donc d’avoir le temps suffisant pour réellement profiter du temps passé sur place.

L’ESTA est une véritable autorisation de séjour qui fonctionne même pour quelques heures et il serait donc dommage de ne pas en profiter pour découvrir, le temps de votre escale, un peu de ce formidable pays qu’est les Etats-Unis et sa culture légendaire, notamment si votre escale a lieu à New-York.

Faire ma demande ESTA